Définition de l’Equicoaching

L’Equicoaching s’appelle aussi développement personnel ou professionnel guidé par le cheval, horse coaching… Il s’agit d’une technique employée pour établir une relation entre l’homme et le cheval dans le but de développer des compétences (Soft Skills) lorsqu’elle est utilisée dans un cadre professionnel et des compétences d’analyse de Soi et de son rapport aux autres lorsqu’elle est utilisée dans un cadre plus personnel.

Origines du coaching avec le cheval

Le cheval est présent sur terre depuis près de 60 millions d’années, soit bien avant l’apparition de l’homme. Il a su, grâce à ses capacités d’adaptation, survivre aux périodes glaciaires ainsi qu’à l’homme qui fut l’un de ses principaux prédateurs jusqu’à ce que celui-ci décide de le domestiquer. Le cheval est devenu depuis, le fruit d’une sélection artificielle pour accomplir différentes tâches: travaux agricoles, moyen de locomotion, loisirs, etc…

Depuis plus de 20 ans, les spécialistes de l’éthologie équine ont effectué un travail spécifique sur l’étude des réactions de l’animal, en s’intéressant précisément à son anatomie cérébrale.

De nombreuses études sur le cerveau des chevaux ont permis de développer de nouveaux modes de relation entre l’homme et le cheval. Ainsi, des professionnels directement ou indirectement concernés par les métiers de l’équitation, se sont emparés de ces constats et analyses pour donner naissance à l’équicoaching.

Cavaliers, psychologues, entraineurs ou managers ont jugé utile de se servir de cette nouvelle activité pour l’intégrer à des programmes thérapeutiques pour aider, soigner, ou dans un tout autre domaine, dans le but de développer des compétences de leader, de manager et améliorer les capacités relationnelles au sein de l’entreprise.

Pourquoi le cheval?

La pensée du cheval, contrairement à celle de l’homme, vient exclusivement de son cerveau limbique, là où se situent les émotions, la mémoire et l’apprentissage. Ces différentes expériences et facultés psychologiques donnent lieu à l’intuition : le cheval est un animal qui fonctionne et communique de façon intuitive. L’humain lui, dispose d’une capacité de raisonnement que le cheval n’a pas.

La sociabilisation l’a amené à prévoir, réfléchir, et élaborer des stratégies. La place des émotions, celles situées dans le cerveau limbique est autrement dit, bien moindre. Le cheval représente l’opposé du système de pensée humain et pourtant, il est parfaitement approprié pour apprendre à communiquer sainement et efficacement.

D’après une étude réalisée par des chercheurs en sciences cognitives et en psychologie de l’université du Sussex au Royaume Uni, publiée dans le journal PLOS One, les chevaux partagent avec nous 17 mimiques différentes sur les 27 que comporte la palette d’expressions humaines. C’est plus que l’on en retrouve chez le chimpanzé ou le chien.

Selon les scientifiques, cela a pu démontrer que le cheval a une réelle capacité à communiquer avec l’homme, qui s’explique notamment par des rapports étroits entretenus depuis des milliers d’années.

Une réponse juste à ce que l’on exprime

Le cheval va réagir en fonction de la cohérence de ce que nous exprimons. Il n’a pas la capacité de s’adapter comme l’humain.

De ce fait, il n’apporte aucun jugement moral et renverra toujours une réponse juste. Si le cheval ne répond pas à votre demande, c’est la façon dont vous l’exprimez qui ne convient pas, car il ne la comprend pas: vous n’êtes pas en phase émotionnelle avec lui.

Ce fonctionnement va inciter la personne qui souhaite communiquer avec, à agir différemment et développer un nouveau langage, pour atteindre ses objectifs. Ce niveau de communication émotionnelle est aussi utile en entreprise et est aujourd’hui, une compétence recherchée.

Similitude de comportement avec l’humain

Les chevaux s’organisent en société et ont des besoins organisationnels similaires à ceux des humains. Ils sont solidaires et accomplissent des objectifs de survie ensemble, tels que la protection et le gardiennage face aux prédateurs, ou l’hygiène. Ils ne peuvent pas vivre seuls et ont besoin de se sociabiliser avec leurs congénères ou avec d’autres espèces : le cheval à besoin de communiquer, sentir et toucher régulièrement pour conserver un bon équilibre mental.

Toutes les nouvelles